Les caractéristiques d’un bon sac à dos

 DANS À l'école, Activités de tout les jours, Au travail, Non classifié(e)
O

util indispensable à tous les écoliers, le sac à dos, s’il est mal adapté ou mal utilisé, peut devenir source de douleur et d’inconfort.

En effet, au Québec, 35% des jeunes de 9 ans se plaignent de maux de dos et 50% des 13 à 16 ans disent avoir mal au dos au moins 1 fois par mois. Mais, 50% des jeunes portent un sac à dos trop lourd (plus de 20% de leur poids, soit près de 9 kilos en moyenne)!

 

Un bon sac à dos devrait donc avoir les caractéristiques suivantes :

  • Ne pas excéder 10% du poids du jeune, ce qui nécessite de bien sélectionner les objets essentiels qu’il doit contenir et d’éviter ce qui est superflu
  • Avoir un endos rembourré, de la largeur du dos de l’enfant
  • Posséder des courroies rembourrées aux épaules, larges sur le dessus et plus étroites sous les bras
  • Posséder plusieurs pochettes pour répartir le poids des objets
  • Être muni, idéalement, d’une courroie à la taille, à la poitrine et de courroies latérales pour stabiliser les objets et répartir le poids

 

Le sac doit être utilisé selon les principes décrits ci-dessous :

  • Les objets lourds doivent être placés près du corps, au centre du sac; les objets pointus vers l’extérieur afin d’éviter les points de pression
  • Les courroies doivent être ajustées sur les 2 épaules
  • Le sac ne doit jamais être porté sur une seule épaule
  • On ne doit pas basculer le sac brusquement vers l’arrière
  • Les courroies doivent être attachées
  • Le sac doit être ajusté à la hauteur des épaules
  • Le bas du sac ne doit pas descendre sur les fesses, mais bien se situé entre 5 et 10 cm sous la taille
  • Le sac ne soit pas ballotter vers le bas, mais plutôt être bien appuyé le long du dos.

 

Un sac à dos bien ajusté et porté adéquatement évitera à la colonne vertébrale de réagir en se penchant vers l’avant, vers l’arrière ou sur les côtés et évitera de fatiguer les muscles du dos, du cou et des épaules.

Si un mal de dos persiste malgré l’application de ces conseils, une consultation avec un médecin ou avec un professionnel de la physiothérapie pourrait s’avérer nécessaire.

 

Informations tirées du dépliant « Bon sac à dos… bon dos! » produit par l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec et par l’Institut de réadaptation en déficience physique de Québec.

Articles recommandés

Start typing and press Enter to search